Learning by Failing

Témoignages d'entrepreneurs

Stefanie Poulin, fondatrice et présidente actuelle de Cookie Stéfanie

Stefanie Poulin a créé et dirige actuellement Cookie Stéfanie, une compagnie spécialisée dans la confection de produits gourmands. Auparavant, Stefanie Poulin a co-fondé une entreprise de centres de gym.

Stefanie Poulin

Est-ce que vous avez des exemples de compagnies que vous avez créées et qui ont échoué et desquelles vous avez beaucoup appris?

Une des entreprises dont j’ai beaucoup appris et qui a fait faillite était un entreprise de centres de gym aux Etats-Unis. Nous avons commencé avec un centre de gym puis nous en avons créé 4 autres. Cette entreprise a vécu 4 ans.

Selon vous, quelles sont les raisons de cet échec?

D'après moi, il y a eu 2 raisons principales:

  • un manque de délégation. J’ai pris en charge un spectre trop large d’activités, certaines pour lesquelles je manquais de compétences.
  • un manque de communication au sein de l’entreprise et avec les partenaires au sujet des objectifs et des plans à court et long termes.

Aujourd'hui, avec le recul, qu'auriez-vous fait différemment?

Je suivrais le meilleur conseil que l’on m’a donné, à savoir : « Do what you are good at »

Qu'avez-vous décidé de faire professionnellement après cet échec?

J’ai entrepris une formation. L’objectif était de combler certaines de mes lacunes dont j’avais pris conscience durant cette expérience entrepreneuriale. De plus, cette formation me permettait de faire une transition, prendre du recul, prendre du temps pour réfléchir à mes erreurs. Suite à cette formation, j’ai décidé de renouveler l’expérience entrepreneuriale. J’ai créé Cookie Stefanie.

Qu'avez-vous appris grâce à cet échec sur les facteurs clés de succès d'un projet entrepreneurial?

Obtenir des conseils d’experts me semble clé pour tout projet entrepreneurial. Cela vaut très souvent la peine d’engager des experts de manière ponctuelle, par exemple des consultants en marketing ou gestion. Cela revient certes cher mais le retour sur investissement est important.

Qu'avez-vous appris sur vous-même?

J’ai surtout appris à faire preuve d’une plus grande ouverture d’esprit, patience et tolérance envers mes employés.

Qu'avez-vous appris sur les relations humaines?

J’ai justement appris que la patience et la tolérance envers les employés étaient d’autant plus importantes pendant les périodes difficiles, lorsqu’il y avait des tensions particulières concernant la survie de l’entreprise. Cela suppose de fixer des limites concernant ce que l’on veut tolérer ou pas de la part d’un employé.

Comment cette expérience vous a-t-elle servi plus tard dans vos projets?

Le fait d’être entrepreneur nécessite de réaliser un large spectre d’activités et d’endosser un grand nombre de responsabilités. Cependant, aujourd’hui, je me concentre beaucoup plus sur les activités pour lesquelles je me sais compétente. Je délègue les autres activités à des personnes qui savent mieux faire que moi. Je ne m’engage plus dans des défis pour lesquels je n’ai pas d’habileté, ni même d’intérêt (par exemple la comptabilité).

Par ailleurs, en ce qui concerne la communication, j’ai aujourd’hui mis en place des rencontres presque hebdomadaires entre les différentes parties prenantes de l’entreprise. Cela permet une meilleure coordination, une meilleure gestion des situations.

Quelle est l'attitude qu'un entrepreneur devrait adopter pour apprendre de ses échecs et les rendre profitables?

Avoir un esprit positif : savoir regarder du bon côté les évènements, y compris les obstacles rencontrés, afin d’en tirer parti et d’éventuelles leçons. Cela est parfois difficile mais il faut s’y efforcer. Avoir des objectifs et des plans clairement définis peut, à mon avis, aider à mettre en perspective les obstacles rencontrés et adopter un esprit positif de manière durable.

Date de l’entretien : 27 mai 2013

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot ukjgk ? :